Vin d’Australie

L’Australie fait partie des pays producteurs de vin. C’est d’ailleurs aujourd’hui le quatrième pays exportateur de vin, avec une forte croissance ces dernières années. La viticulture australienne est caractérisée par une stratégie commerciale et marketing réfléchie et efficace. Aujourd’hui, 5 grands groupes ont le monopole du contrôle de la distribution de la majorité des vins australiens (environ 85 %). Il faut savoir également que les vins australiens sont pour la plupart issus en grande partie de mélanges provenant de diverses régions de production. Comme en Californie, l’aspect capitalistique et commercial est donc beaucoup mis en avant pour la viticulture australienne.

Au niveau historique, le vin est apparu en pour la première fois en 1788 en Australie, en Nouvelle-Galles du Sud. Mais c’est surtout au 19ème siècle que la vigne s’est répandue dans différents régions du pays ; bien que le vignoble soit tout de même essentiellement situé dans le sud-est de l’Australie.

L’Australie cultive plusieurs types de cépages, mais le plus important reste la Syrah, appelée aussi là-bas « Shiraz ». La Syrah représente en Australie plusieurs centaines d’hectares de vignes, et ce cépage a été introduit dans le pays grâce à une personne en particulier : l’Ecossais James Busby. En effet, il l’a ramené d’Europe en 1831, car il souhaitait améliorer la qualité des vignes australiennes. Il a donc implanté ce cépage en Australie, et notamment au début dans les jardins botaniques royaux à Sydney, et a fait de la Syrah l’une des variétés de cépage les plus utilisées du pays. À savoir que l’encépagement se fait en Australie également beaucoup en Cabernet Sauvignon, et en Chardonnay.